VOTE | 89 fans

RETOURNEMENT DE SITUATION

Créateur : Lee333 
Date de création : 05.10.2011 à 10h46

Message du créateur :
Cet épisode est baser sur l'inspecteur Sacnlon

Cet épisode compte 1 paragraphes

Afficher l'épisode

(Lee est menotter sur un lit d’hôpital et il a le regard ailleurs mais deux hommes entrent dans sa chambre).

 

Un des deux hommes : Bonjour, je suis l’inspecteur Crane. (Dit-il en montrant sa plaque). Et voici l’inspecteur Bret. (Celui-ci salut Lee par un hochement de tête). Je suppose que vous savez pourquoi nous sommes là ? (Lee acquiesce par plusieurs hochements de tête).

L’inspecteur Bret :…Ont vous écoutent.

Lee Scanlon :…Ecouter messieurs, je sais que vous voulez faire votre travail mais sa ne peut pas attendre ? (Les deux flics se regardent).

L’inspecteur Crane : Ecoute mon vieux. (Lee le regarde d’une drôle de façon). Ont est tous inspecteur dans cette pièce, alors tu sais comment sa marche.

L’inspecteur Bret :…Ont veut juste entendre ta version.

Lee Scanlon :…Vous oubliez une chose. (Les deux hommes le regardent, en attendant la suite). Je ne suis plus inspecteur.

L’inspecteur Bret : Sa, ont le savaient déjà.

L’inspecteur Crane : Mais tu pourraient le redevenir si tu le voulais…où alors, ont te coffre pour tentative de meurtre et ont entendra tes explications lors de ton procès…qu’est-ce que tu en dis ? (Générique. L’inspecteur Bret s’impatiente).

L’inspecteur Bret : Bon, ont n’a pas toute la journée…tu parle oui ou non ? (Lee regarde les deux hommes).

L’inspecteur Crane :…C’est toi qui décide. (Scanlon baisse la tête).

Lee Scanlon :…Qu’est-ce que vous voulez savoir ? (Les policiers s’installent).

L’inspecteur Crane : Et bien, ont n’a qu’à commencer par le début…parle de nous de ta rencontre avec Gwen.

Lee Scanlon : Je ne crois pas que sa soit nécessaire.

L’inspecteur Bret : Laisse nous décidez de ce qui est nécessaire ou non, tu veux ?

L’inspecteur Crane :…Elle est tout autant impliquée que toi dans cette affaire. (Lee sait qu’ils ont raison).

Lee Scanlon :…C’était il y a environ 8 mois. J’enquêtais dans une école primaire, j’interrogeais à peut près tout le monde. (Il a un flash back. Il se trouve dans un couloir d’une l’école et finit d’interroger un professeur). Merci pour toutes ses informations.

Le professeur : De rien. (Lee se retourne et marche mais il percute par inadvertance une jeune femme).

La jeune femme : Oh, excusez moi. (Ils se regardent et quelque chose se passe).

Lee Scanlon :…Ce n’ai rien.

La jeune femme : J’aurais due faire attention mais quand je suis en retard, je ne fait pas attention à ce que je fais. (Sourit-elle).

Lee Scanlon : Ce n’ai pas grave…sa ma permit de vous rencontrez. (Elle rougie un peut). Et vous êtes ?

La jeune femme : Gwen Price.

Lee Scanlon : Inspecteur Scanlon. (Ils se serrent la main). Vous êtes venues déposez vos enfants ?

Gwen : Non ! (Sourit-elle). Non je…je suis institutrice et comme c’est mon 3ème jour…

Lee Scanlon : Vous ne voulez pas être en retard, je comprends.

Gwen : Oui. (La sonnerie retentie). Mes élèves m’attendent.

Lee Scanlon : Tenez, voici ma carte. (Il lui donne). Ont ne sais jamais. (Dit-il en esquissant un sourire. Elle sourit également et part mais elle se retournera plusieurs fois sur lui. On le retrouve sur son lit d’hôpital, entourer des deux inspecteurs). Il sait passer quelque chose ce

jour là, que je ne peux pas expliquer.

L’inspecteur Bret : Pourtant c’est facile, il s’agit du coup de foudre. (L’autre agent esquisse un sourire).

Lee Scanlon : Oui c’est…c’est sûrement sa.

L’inspecteur Crane : Que c’est-il passé ensuite ?

Lee Scanlon : Je ne devais pas passer à côté d’elle…alors je suis revenue plusieurs fois la voir mais quand j’ai vue quelle m’appelait également, j’ai vite compris quelle ressentais quelque chose pour moi.

L’inspecteur Bret : Et, que faisiez vous ? (Lee le regarde d’une drôle de façon).

Lee Scanlon : Je ne couchais pas avec elle, si c’est ce que vous voulez dire. (Dit-il d’un ton un peut énerver). Ont discutaient…ont apprenaient à ce connaître. (Il a de nouveau un flash back. Lui et Gwen marchent devant l’école ou celle-ci travaille. Ils sont en train de discuter).

Gwen :…Ton enquête est terminée depuis longtemps, n’ai ce pas ?

Lee Scanlon : C’est l’heure de l’interrogatoire ? (Elle penche la tête sur le côté pour lui demander d’être sérieux). D’accord, je l’avoue.

Gwen :…Ce qui veut dire, que c’est pour moi que tu reviens tout le temps ici ? (Il s’arrête de marcher).

Lee Scanlon : Qui te dit que c’est pour toi ? (Elle s’arrête également). Alors là, tu te trompe. (Elle le regarde d’une drôle de façon). Je viens pour la cantine, il parait qu’ont n’y mange bien. (Il esquisse un sourire et elle en fait autant puis ils se remettent à marcher. Au bout de quelque secondes, ils se tiennent la main et s’arrêtent de nouveau).

Gwen : Qu’est-ce qui nous arrivent ? (Il baisse la tête).

Lee Scanlon : J’en sais rien…mais je veux continuer.

Gwen : Moi aussi…je n’ai jamais ressentie sa.

Lee Scanlon :…Moi non plus. (Ils se regardent et une forte attirance se ressent. Ils ont envies de s’embrasser mais une femme interpelle Lee au loin. Celui-ci lâche la main de Gwen quand il s’aperçoit que c’est Lyne, sa compagne. Elle se rapproche). Je suis désolé. (Dit-il la tête basse, alors que Gwen le regarde).

Lyne : Salue. (Sourit-elle, alors quelle s’avance vers lui).

Lee Scanlon : Salue. (Ils se regardent et Gwen comprend tout de suite). Qu’est-ce que tu fais là ?

Lyne : Je passais dans le coin, alors je suis venue te cherché…tu as terminé ?

Lee Scanlon : Oui…oui. (Il ne fait aucun geste).

Lyne : Alors ont n’y va ?

Lee Scanlon : Oui…encore merci, mademoiselle Price. (Ils se serrent la main).

Gwen : C’est rien. (Dit-elle pour faire bonne figure). Au revoir. (Dit-elle en insistant du regard).

Lee Scanlon :…Au revoir. (Le couple part, laissant Gwen. Lee sourit mais intérieurement, il va mal. Les policiers qui écoutent le récit, se regardent).

L’inspecteur Bret : Bravo…je dois dire que tu as fait fort. (Il secoue plusieurs fois la tête, alors que Lee baisse la sienne).

L’inspecteur Crane :…Qu’est-ce que tu as fait ? (Lee relève la tête).

Lee Scanlon :…Je vous l’ai dit, je ne pouvais pas passé à côté d’elle. (Il retourne dans le flash back, deux jours après qu’il est laissé Gwen. Il est dans son appartement, assis sur son fauteuil et regarde droit devant lui).

Lyne : Sa va ?

Lee Scanlon : Oui. (Elle s’assoie sur lui).

Lyne : Je vois bien que non. (Elle approche son visage du sien). Dit moi ce qu’il y a ? (Elle met ses mains autour de son cou).

Lee Scanlon : Oh. (Fait-il exaspérer, alors qu’il retire ces mains. Lyne baisse la tête).

Lyne :…Tu pense à elle, c’est sa ? (Il la regarde).

Lee Scanlon : De qui tu parle ? (Elle relève la tête).

Lyne : Ne me prends pas pour une idiote…pas besoin d’être inspecteur pour se rendre compte qu’il se passe quelque chose entre vous…est-ce que tu couche avec elle ?

Lee Scanlon : Je ne te ferais jamais sa.

Lyne :…Peut-être mais sa ne ta pas empêcher de la voir.

Lee Scanlon :…Sa nous est tombé dessus comme sa, ont a rien demander.

Lyne : Ne te fais pas passer pour une victime en plus. (Elle se lève). Tu es amoureux d’elle ?

Lee Scanlon :…Je regrette.

Lyne : Je ne veux rien savoir. (Elle part, sans qu’il ne la rattrape. Il restera assis là pendant un moment mais il se rend chez Gwen et frappe à sa porte. Elle lui ouvre).

Lee Scanlon :…Salue. (Elle ne lui répond pas). Je sais qu’il est tard mais…

Gwen : Qu’est-ce que tu fais ici ?

Lee Scanlon : Je voulais t’expliquer…

Gwen : Il n’y a rien à expliquer. Tu es déjà avec quelqu’un et heureusement pour moi, je m’en suis rendue compte avant de faire une énorme bêtise. (Il hoche plusieurs fois la tête).

Lee Scanlon :…Ont est plus ensemble…elle a compris que, que j’avais des sentiments pour toi.

Gwen :...Et alors ? Tu espère me convaincre ?!

Lee Scanlon : J’en sais rien.

Gwen : Tu aurais due me dire que tu avais déjà quelqu’un.

Lee Scanlon : Et bien tu le sais maintenant...mais à quoi bon, puisque je ne suis plus avec elle ! (Elle baisse la tête).

Gwen :...Je croyais que c’était fort entre nous ?

Lee Scanlon : Mais sa l’ai !

Gwen : Non. (Dit-elle en secouant la tête). Non…si sa avait été le cas, tu me l’aurais dit tout de suite.

Lee Scanlon : Et après ?

Gwen : Quoi ?!

Lee Scanlon : Et après ? Qu’est-ce qui se serait passé après ? Une fois que tu l’aurais sue, je veux dire ? (Elle ne répond pas). Ont se seraient séparer…ont auraient jamais passer autant de temps ensemble…je le sais et tu le sais…

Gwen : Je regrette. Mais c’est trop tard. (Il hoche plusieurs fois la tête).

Lee Scanlon :…Si je suis venue ici, c’était pour te récupérer…je n’ai pas l’habitude de parler comme sa…comme je te l’ai dit, je n’ai jamais ressentie sa…jamais…et je sais qu’une occasion comme celle-là ne se reproduira pas de sitôt…tu sais ce que je ressens, alors si tu veux passer à côté sa, à côté de cette chance…à côté de nous. (Elle a le regard trouble). Et bien je trouve sa dommage. (Il commence à partir). Si tu change d’avis, tu sais ou me trouver. (Et il part. Un des inspecteurs assis à son chevet s’impatiente).

L’inspecteur Bret :…Je croyais que tu ne pouvais pas te passer d’elle ?

Lee Scanlon : C’était le cas…mais je voulais voir si elle tenait également à moi.

L’inspecteur Crane : C’est drôle…nous ont dois te tirer les vers du nez pour avoir la moindre réponse mais tu n’avais aucun mal à te livrer à elle…comment tu explique sa ? (Lee baisse la tête).

Lee Scanlon :…Elle avait comme un pouvoir sur moi.

L’inspecteur Crane :…Je suppose que tu en avais un sur elle aussi…elle est venue te voir, hein ? (Lee acquiesce par plusieurs hochements de tête).

Lee Scanlon : Elle est venue me voir le lendemain. (Le flash back nous emmène dans le commissariat ou l’inspecteur travaille. Celui-ci marche vers son bureau, avec des feuilles à la main).

Un collègue : Quelqu’un veut te voir. Elle t’attend dans la salle de réunion. (Dit-il en passant à côté de lui).

Lee Scanlon : D’accord. (Il s’y rend, entre dans la pièce et referme la porte. La personne est de dos mais elle se retourne et Lee est stupéfait de voir que c’est Gwen).

Gwen :…Quand tu es partit hier soir, j’aurais voulue te dire tellement de chose…mais je n’en ai pas eu le courage…tu as raison, je ne peux pas laisser passer sa…je ne veux pas te laisser passer. (Il la regarde). J’ai peur parce-que c’est tellement fort et inattendue…je veux te prendre dans mes bras, te… (Il s’avance et la prend dans ses bras puis ils se regardent et s’embrassent doucement). J’ai peur. (Dit-elle en esquissant un sourire, alors quelle a les larmes aux yeux).

Lee Scanlon : Je sais, moi aussi. (Elle est dans ses bras).

Gwen :...J’ai l’impression qu’ont va aller loin. (Il acquiesce par plusieurs hochements de tête, l’embrasse de nouveau et reste dans les bras l’un de l’autre. Les jours passent et leur amour grandit de minute en minute, c’est simple, ils ne se quittent plus. Un après-midi, Lee c’est arrêté avec sa voiture sur le bas côté. Il est en dehors du véhicule, d’une main il tient sa radio, alors que l’autre est posée sur le toit. Il attend des instructions mais une main qui vient derrière lui, l’entoure. Il se retourne à peine et découvre que c’est Gwen. Elle se faufile et se met en face de lui, elle est coincée entre Lee et la voiture).

Lee Scanlon : Qu’est-ce que tu fais ? (Demande t-il le sourire aux lèvres, alors qu’il l’embrasse).

Gwen : Je viens me faire arrêtée. (Dit-elle d’un air coquin).

Lee Scanlon : Quoi ?!

Gwen : Vous êtes inspecteur il me semble et comme je me suis mal comportée... (Il l’embrasse et la prend dans ses bras. Il sourit, il est heureux mais Gwen rompe le silence). Je t’aime. (Elle la dit sans réfléchir mais aucun d’eux ne bouge. Ces mots là sont si fort, qu’il ne faut pas les prendre à la légère et Lee ne sait pas quoi dire. Ils se regardent). Oui, je sais que c’est un petit peut tôt mais…je t’aime et je n’attend rien de ta part. (Elle ment mais elle fait bonne figure. Elle l’embrasse dans le cou et lui prends les mains). Tu passe me prendre ce soir ? (Il acquiesce par plusieurs hochements de tête, alors qu’il esquisse un sourire. Elle part rejoindre sa voiture et roule mais Lee tape du poing sur son véhicule. En effet, il sait qu’il aurait due dire quelque chose. Le soir même, alors qu’il roule à travers la ville, il l’appelle). Allo ?

Lee Scanlon : C’est moi.

Gwen : Salue. (Sourit-elle, alors quelle se trouve dans un parking souterrain. Elle recherche ses clés de voiture dans son sac).

Lee Scanlon : Ecoute, je viens de recevoir un appel et…je crois que je vais en avoir pour toute la soirée. (Elle s’arrête).

Gwen : Ce qui veut dire que c’est fichu pour ce soir ?

Lee Scanlon : Ouais…désoler.

Gwen : Pourquoi ?...Je fais mon travail et toi, toi tu fais le tiens. Mais t’auras intérêt de te rattraper. (Elle se remet à marchée).

Lee Scanlon : C’est promit. (Il esquisse un sourire car il est content quelle voit les choses comme sa).

Gwen : Soit prudent. (Il raccroche et elle en fait autant, le sourire aux lèvres. Mais alors quelle marche, elle s’arrête, avec un regard de peur. Le lendemain matin, Lee est au commissariat, assis derrière son bureau).

Un de ses collègues : Une femme demande à te voir. (Dit-il en face de lui).

Lee Scanlon : Où est-elle ? (Demande t-il, alors qu’il se lève).

Le même collègue : En salle de réunion. (Dit-il, alors qu’il part. Lee sait de qui il s’agit et c’est le sourire aux lèvres qu’il marche. Il entre dans la salle, referme la porte et sourit. Gwen est dos à lui).

Lee Scanlon : C’est bien que tu sois venue, moi aussi j’avais envie de te voir. (Elle se retourne, avec des lunettes de soleil sur le nez mais Lee voit bien que sa ne va pas). Qu’est-ce que tu as ? (Demande t-il inquiet mais elle ne répond pas et baisse la tête). Qu’est-ce qui ce passe ?! (Il hausse le ton et s’avance mais elle recule, ce qui le stoppe. Ils se regardent et elle retire ses lunettes, qui cachaient ses bleus. Elle a le regard trouble). Qu’est-ce qui t’es arrivé ? (Demande t-il en se rapprochant mais elle recule de nouveau. Il s’arrête et attend une explication).

Gwen :…Quand, quand tu ma appelée hier soir, j’étais dans un parking souterrain…tu as raccroché et je cherchais mes clés de voiture dans mon sac quand…quand il ma frappé.

Lee Scanlon : Qui ?!

Gwen : J’en sais rien. (Dit-elle en secouant la tête). Il portait une cagoule…il, il ma frappée. (Dit-elle les larmes aux yeux).

Lee Scanlon : Sa va allée. (Il essaye de la prendre dans ses bras mais elle le repousse).

Gwen : Ne me touche pas. (Il se demande ce qui se passe). J’ai, j’ai vraiment crus que…que…

Lee Scanlon : Est-ce qu’il a…

Gwen : Non…non.

Lee Scanlon :…Pourquoi tu ne ma pas appeler ?

Gwen : J’en sais rien. (Il essaye encore de se rapprocher mais il voit quelle ne veux pas de lui). C’est pas contre toi. (Il hoche plusieurs fois la tête). Laisse moi du temps. (Dit-elle les larmes aux yeux).

Lee Scanlon :…J’attendrais. (Il bise le front de la jeune femme même si c’est dur pour elle de ressentir un peut de tendresse. Lee la bien compris, il n’insiste pas). Tu as dormie cette nuit ? (Elle secoue la tête).

Gwen : Non.

Lee Scanlon : Tu va rentrée chez toi, je vais te faire escorter par un agent…

Gwen : C’est pas la peine.

Lee Scanlon : Tu ne discute pas. (Il la raccompagne). Une fois que tu seras chez toi, tu t’enferme à clé et tu te repose. (Elle acquiesce par un hochement de tête). Tu a téléphoné à ton employeur ?

Gwen : Oui, il ma donner 2 semaines de congés.

Lee Scanlon : Bien…Michaël ? (Celui-ci s’arrête). Tu veux bien la raccompagnée chez elle ?

Michaël : Bien sûr. (Lee confie Gwen à son collègue. Il la regarde partir et une fois quelle est loin, il se rend vers un autre de ses collègues).

Lee Scanlon : Il faut que tu me localise un appel.

Son collègue : Pas de problème. (Ils font les recherches nécessaires et Lee localise le coup de fil qu’il a passé la veille à Gwen. Une fois trouvé, il n’a plus qu’à visionner la cassette de vidéosurveillance du parking).

Lee Scanlon : Je m’en occupe. (Dit-il avant de regarder les images. Son collègue a compris qu’il veut être seul).

Son collègue :…Très bien. (Il part. Scanlon en profite pour regarder la vidéo. Il prend des notes et à chaque coup que porte l’agresseur à Gwen, sa le met en rage. Pourtant, il se passe la cassette en boucle. Mais il fait une pause et prend son téléphone).

Gwen : Allo ? (Dit-elle à l’autre bout du fil).

Lee Scanlon : Tu es bien rentrée ?

Gwen : Ouais.

Lee Scanlon : Tant mieux. (Il l’entend pleurée).

Gwen : Je suis désolée pour tout à l’heure…je sais que tu voulais m’aidée.

Lee Scanlon : C’est rien…repose toi d’accord ?

Gwen :...D’accord.

Lee Scanlon : Je te rappelle plus tard. (Il raccroche. Il s’adresse de nouveau au deux inspecteurs). Je devais le retrouver.

L’inspecteur Crane : Tu n’as pas à t’excuser pour sa.

L’inspecteur Bret : Il a raison…et puis c’est ton boulot après tout.

L’inspecteur Crane :…Tu l’as retrouvé ?

Lee Scanlon : Sa plaque d’immatriculation la trahis mais j’ai mis 3 jours à le retrouver. (Le flash back reprend. Gwen est dans le commissariat et regarde son agresseur derrière une glace sans teint). C’est lui ? (Demande t-il en montrant un homme du doigt).

Gwen :…Il avait une cagoule. (Lee appuie sur le bouton de l’interphone).

Lee Scanlon : Mettez leur les cagoules. (Les suspects obéissent). Alors ?

Gwen : J’en sais rien…ils se ressemble tous.

Lee Scanlon :...Est-ce que tu as entendue sa voix ?

Gwen :...Je sais pas. (Elle baisse la tête).

Lee Scanlon : Réfléchie. (Elle est hésitante et réticente). Réfléchie ! (Elle sursaute).

Gwen :…J’en sais rien…j’en sais rien. (Dit-elle les larmes aux yeux. Il pose ses mains sur chacune des épaules de la jeune femme).

Lee Scanlon : Ecoute moi…je sais que c’est dur mais tu veux qu’il recommence ? (Elle secoue la tête). Tu veux être une victime toute ta vie ?! (Elle secoue encore la tête). Alors dit moi. (Elle hoche la tête). Oui ?

Gwen :…Oui. (Ils identifieront l’agresseur et l’arrêterons).

Lee Scanlon :…Je te raccompagne.

Gwen : D’accord. (Il la ramène chez elle et entre dans sa maison. Lee découvre une véritable porcherie, les bols et les assiettes s’empilent sur le sol, ainsi que dans l’évier. Les rideaux sont fermés mais Lee les ouvre en grand). Mais qu’est-ce que tu fais ?! (Il ne répond pas, au lieu de sa, il ramasse tout ce qu’il y a par terre). Laisse sa. (Il n’obéit pas et se dirige à l’évier). Laisse sa t’entends ?!! (Elle lui arrache tout ce qu’il avait et le pose sur une table). Ce n’ai pas à toi de faire sa. (Dit-elle plus calmement).

Lee Scanlon :…Qui alors ? (Elle ne répond pas). Qui va faire sa ?! C’est toi peut être, hein ?!...Tu ne sors même plus de chez toi. (Elle le gifle).

Gwen :…A qui la faute ?...Si tu étais venue ce soir là… (Elle a les larmes aux yeux).

Lee Scanlon : Tu crois que je ne m’en veux pas ?...A ton avis, pourquoi j’ai fais sa ?!

Gwen : J’en sais rien…j’en sais rien. (Elle verse une larme. Il veut la prendre dans ses bras mais elle le repousse). Lâche moi ! (Il réussit à la prendre contre lui).

Lee Scanlon :…Je savais que tu aurais due mal à t’en remettre…je me suis dit que tu t’en remettrais plus facilement, si je l’arrêtais…mais avant tout, si j’ai fait sa. (Ils se regardent). C’est parce-que je t’aime. (Ils attendant un moment et s’embrassent). Je t’aime. (Ils s’embrassent sans s’arrêter puis ils finissent par coucher ensemble. Un peut plus tard, ils sont dans une baignoire recouverte d’eau et de mousse. Lee est contre Gwen, les bras de la jeune femme l’entoure, alors quelle est derrière lui). Comment tu te sens ?

Gwen :…Mieux maintenant que je sais que je ne suis pas seule. (Il lui prend la main et l’embrasse). Tu veux vivre ici ?

Lee Scanlon : C’est une proposition ?...Où tu as peur qu’il t’arrive de nouveau quelque chose ?

Gwen : Hé. (Il relève la tête et la tourne vers elle). C’est toi que je veux…je t’aime, tu te souviens ? (Ils s’embrassent).

L’inspecteur Bret : Quoi, c’est tout ? (Dit-il en sortant Lee de son souvenir).

Lee Scanlon : Ont c’est installer ensemble et les mois ont passer.

L’inspecteur Crane :…C’est le moment où sont apparu les meurtres, n’ai ce pas ? (Lee

baisse la tête mais il la hoche).

Lee Scanlon :…Avant de vous en dire plus, j’aimerais un verre d’eau. (L’inspecteur Crane fait un signe de la tête à son collègue. Celui-ci lui sert un verre d’eau et lui donne). Merci. (Il le boit). Vous connaissez Allison Dubois ?

L’inspecteur Bret : C’est une de vos coéquipière. (Affirme t-il).

L’inspecteur Crane : Ont la interroger, pourquoi ?

Lee Scanlon : Est-ce quelle vous a dit ce quelle faisait ?

L’inspecteur Crane : Vous voulez parler de son don ? (Lee acquiesce par un hochement de tête).

Lee Scanlon : Et qu’est-ce que vous en pensez ?

L’inspecteur Bret :…Tout se qu’ont peut dire, c’est quelle nous a convaincus.

Lee Scanlon : Elle vous a parlez de Charles Walker ?

L’inspecteur Bret : Bon sa suffit. Ici c’est nous qui posons les questions.

Lee Scanlon : Répondez à la question.

L’inspecteur Bret : Pouf. (Il soupire).

L’inspecteur Crane : Elle nous a dit que cet homme avait perdue sa femme en couche, ainsi que leur enfant au 19e siècle. Pris de folie, il c’est fait passer pour un médecin et il a tué ses patientes, c’était uniquement des femmes. Il fût pendu par les habitants d’un village, qui avait découvert ce qu’il avait fait. (Dit-il en relisant ses notes).

Lee Scanlon :…Essayez de ne pas oubliez sa, quand ont aura finit…comme vous l’avez dit, les meurtres firent leurs apparition et Allison à tout de suite pensez à lui.

L’inspecteur Bret : Qui lui ?

Lee Scanlon : C’était pas la première fois qu’ont voyaient sa. (Le souvenir nous montre Lee sur les lieux d’un double meurtre, deux filles, au côté d’Allison). Vous voyez quelque chose ?

Allison Dubois : J’ai déjà vue sa dans mon rêve…c’est Charles Walker qui a fait sa.

Lee Scanlon : Allison, Charles Walker est mort.

Allison Dubois : Je sais.

Lee Scanlon :…Pourquoi vous n’admettez pas que c’est leur médecin ? C’est vrai, il est introuvable et je vous paris que le légiste va retrouver ses empreintes partout.

Allison Dubois : Ces meurtres ne vous rappellent rien ?

Lee Scanlon : Si.

Allison Dubois : Et vous savez pourquoi ? Parce-que Charles Walker est derrière tout sa…réfléchissez, c’est la même façon de procéder…

Lee Scanlon : Et alors ? Il se peut que notre meurtrier ce soit renseigner sur Walker parce qu’il était fasciné par lui.

Allison Dubois :…Je vous paris que si ont le retrouve, il diras qu’il a entendue une voix.

Lee Scanlon : C’est un peut trop facile. (Il esquisse un sourire).

Allison Dubois : Je vous l’accorde. Qu’ont soient d’accord, ce médecin est un meurtrier et sa place est en prison…mais c’est Charles Walker qui est la cause de tout sa et si ont ne l’arrête pas…il recommencera. (La jeune femme est sûr d’elle et Lee le voit bien. Ils finissent par retrouver et arrêter le médecin. Lee et Allison lui pose des questions en salle d’interrogatoire).

Lee Scanlon : Alors, docteur Evans…dite nous ce qui c’est passé ? (Lee attend, croise ses mains et les poses sur la table. Le médecin les regarde).

Le docteur Evans : Qui êtes vous ? (Demande t-il à Allison).

Lee Scanlon : Elle m’aide sur l’enquête…elle s’appelle Allison Dubois.

Le docteur Evans :…Je veux que vous sortiez. (Dit-il de nouveau à la jeune femme).

Allison Dubois : Quoi ?! Mais…

Le docteur Evans : Je veux que vous sortiez. (Dit-il avec un regard de haine).

Lee Scanlon : Faite ce qu’il dit Allison. (L’inspecteur insiste du regard envers sa partenaire. Elle se lève).

Allison Dubois : Très bien. (Elle part).

Lee Scanlon : Bien…maintenant que nous sommes seuls, est-ce que vous allez enfin me parler ? (Scanlon sort de la salle au bout d’un moment. Il rejoint Allison).

Allison Dubois : Alors ?

Lee Scanlon : Vous avez bien fait de partir…il a tout raconté sans la moindre hésitation, sans la moindre émotion. Il avoue les avoirs violé et tué toutes les deux. (Ils sont en train de marcher). Ils sont en train de le conduire en prison…mais il ne ma pas parler de voix qu’il avait entendue.

Allison Dubois :…Rentrer chez vous, ont en a assez vue pour aujourd’hui.

Lee Scanlon : J’allais vous dire la même chose. (Ils esquissent des sourires, pour faire redescendre l’atmosphère. L’inspecteur rentre chez lui, auprès de Gwen. Elle est assise sur le canapé, un verre d’eau à la main).

Gwen : Salue.

Lee Scanlon : Il est tard, qu’est-ce que tu fais encore debout ? (Il s’assoit à côté d’elle et l’embrasse).

Gwen : J’allais te demander la même chose…mais je n’aime pas dormir sans toi…sa va ?

Lee Scanlon : Ouais…ouais…le monde est fou, c’est tout. Qu’est-ce que tu bois ?

Gwen : De l’eau pourquoi ?

Lee Scanlon : J’ai besoin d’un verre. (Il l’embrasse sur le front et se lève). Tu veux quelque chose ?

Gwen : Non, je vais continuée à boire de l’eau. (Lee cherche quelque chose dans le frigo). Je vais devoir en boire pendant 9 mois. (Il s’arrête, referme la porte du frigidaire et s’avance vers elle).

Lee Scanlon : Quoi ?! (Elle le regarde, lui sourit et il comprend). Tu es sûr ? (Elle acquiesce par plusieurs hochements de tête. Elle se lève et il la prend dans ses bras. Ils se regardent et elle essuie la larme qui coule le long de la joue de son amant. Elle l’embrasse sur le front pour le réconforter puis ils s’embrassent. Alors qu’ils dorment, le portable de Lee sonne. Il décroche). Vous ne dormez jamais Allison ?

Allison Dubois : Désoler mais j’ai une question à vous posez.

Lee Scanlon : Je vous écoute.

Allison Dubois : J’aimerais voir le docteur Evans, demain à la prison.

Lee Scanlon : C’est sa qui vous empêche de dormir ? Je plains Joe. (Sourit-il).

Allison Dubois : Alors ?

Lee Scanlon :…Demain ont se rend tout les deux à la prison, voir le docteur Evans. Sa vous va ?

Allison Dubois : Je suis soulagée. (Sourit-elle).

Lee Scanlon : Si je peux vous aidez à dormir, j’en suis ravit Allison…vous voulez un verre d’eau ou autre chose ? Parce-que je peux vous envoyez une patrouille… (Elle rie).

Allison Dubois : Bonne nuit.

Lee Scanlon : Bonne nuit Allison. (Il esquisse un sourire en coin et raccroche. Le lendemain matin, les deux amis se retrouvent devant la prison. Ils descendent chacun de leur véhicule).

Allison Dubois : Bonjour. (Sourit-elle, alors que Lee a des lunettes de soleil sur le nez). Alors, bien dormie ? (Elle esquisse un sourire).

Lee Scanlon : Très drôle. (Dit-il sérieusement. Ils se retrouvent en salle d’interrogatoire, en face du docteur Evans. Celui-ci vient de s’asseoir, menotte au poignet).

Le docteur Evans : Je croyais avoir été clair hier, je ne veux pas vous voir ici. (Il s’adresse à la jeune femme).

Allison Dubois : Ne vous inquiétez pas, j’avais compris seulement…j’aimerais savoir ce que j’ai fait pour que vous me détestiez autant ?

Le docteur Evans : Je ne veux pas vous voir, c’est tout.

Lee Scanlon :…Vous avez aiguiser ma curiosité Allison…moi aussi j’aimerais bien savoir ce quelle vous a fait ? (Ils attendent sa réponse).

Le docteur Evans : N’insistez pas. (Il a un regard glacial).

Allison Dubois : Je ne partirais pas d’ici, sans avoir d’explication.

Le docteur Evans : Vous voulez jouer madame Dubois ?...Vous ne ferez pas le poids, je vous préviens.

Allison Dubois : Je suis prête à courir le risque.

Le docteur Evans : Vous êtes sûr ?

Lee Scanlon : Ne dite rien Allison.

Allison Dubois : J’en suis sûr, monsieur Walker.

Le docteur Evans : Quoi ?!

Lee Scanlon : Allison. (Dit-il entre ses dents pour essayez de la raisonnée).

Le docteur Evans : Comment vous m’avez appelez ?

Allison Dubois : Sa doit être frustrant pour vous ?...Je dois reconnaître que vous avez fait du bon boulot avec ces filles…c’est propre, il n’y a rien à redire et…on reconnaît tout de suite votre style, monsieur Walker.

Le docteur Evans : Vous essayez de m’amadouez, madame Dubois ?...Est-ce qu’il sait que vous êtes une médium ?

Lee Scanlon : Comment vous…

Le docteur Evans : La ferme !

Lee Scanlon : Sa suffit, ont arrête là. (Il commence à se lever).

Le docteur Evans :…J’aurais due m’en prendre à Gwen…elle est plutôt mignonne. (Lee lui sort un regard de stupéfaction et se rassoit lentement).

Allison Dubois : Qui est-ce ? (Murmure t-elle à son collègue).

Le docteur Evans : L’inspecteur Scanlon ne veux pas en parler…n’ai ce pas inspecteur ?

Lee Scanlon :…J’en ai parlé à personne…

Le docteur Evans : Alors vous vous demandez, comment je peux savoir tout sa…je me trompe ?

Allison Dubois : Et moi je me demande comment vous faite pour supporter cette situation ?...Sa doit être dur pour vous parce-que vous savez quoi ?...Aux yeux de ces gens, vous n’existez pas…personne ne reconnaît votre talent monsieur Walker. Vous êtes invisible…mais je me demande si vous ne voulez pas vivre ? (Le docteur Evans regarde tout autour de lui, il est effrayé). Vous devez partir maintenant vous m’entendez ? (Le médecin se cramponne à la table). Partez maintenant !...Allez !! (Lee, qui ne comprend pas ce qui se passe, regarde sa coéquipière).

Le docteur Evans :…Qu’est-ce que…qu’est-ce que j’ai fait ? (Demande t-il, tremblant). Oh mon dieu non…je, je les ai tuées…tuées. (Il pleure. Un peut plus tard, Lee et Allison sorte de la pièce. Ils s’arrêtent dans le couloir).

Lee Scanlon : Qu’est-ce qui c’est passé là-dedans ? (Demande t-il en lui prenant le bras). Et de quoi il parlait, quand il disait qu’il avait entendue une voix ?

Allison Dubois : Je vous avais prévenu mais vous n’avez pas voulue me croire.


Lee333  (05.10.2011 à 10:55)

HypnoCup

Quel est ton représentant de l'ordre préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

Nous fêtons la Saint Valentin pendant tout le mois de février en soldant les HypnoCards Shippers !
Jusqu'au 28/02 | Shippers soldées !

HypnoCup 2019: On vote!
Voter! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Golden Globes 2019 : Patricia Arquette récompensée

Golden Globes 2019 : Patricia Arquette récompensée
A l'occasion de la 76eme cérémonie des Golden Globes qui s'est tenue hier soir, le 6 janvier 2019, à...

Sofia Vassilieva - Un rôle dans Black Lightning

Sofia Vassilieva - Un rôle dans Black Lightning
Sofia Vassilieva vient d'être castée pour la saison 2 de Black Lightning. Elle jouera le rôle de...

Patricia Arquette dans une nouvelle série

Patricia Arquette dans une nouvelle série
Patricia Arquette vient d'être annoncée au casting de la nouvelle série d'anthologie de Hulu: The...

On recrute !

On recrute !
Après de nombreuses années au service de la série, stella5 a décidé de quitter son poste d'AP. Nous...

Patricia Arquette dans Closer

Patricia Arquette dans Closer
À l'occassion des 50 ans de l'actrice Patricia Arquette, le magazine Closer a réalisé un article sur...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

stella, Aujourd'hui à 12:38

Il vous reste jusqu'à ce soir pour designer votre création préférée de la phase 1 du concours Wallapapers sur le quartier Arrow

mnoandco, Aujourd'hui à 15:12

Il est toujours possible en ce mois de février de voter pour le sondage "amoureux" du quartier FBI Portés Disparus

mnoandco, Aujourd'hui à 15:12

Pas besoin de connaître la série

mnoandco, Aujourd'hui à 15:13

Toujours également le sondage S.W.A.T sur le quartier Cold Case as besoin de connaître non plus

mnoandco, Aujourd'hui à 15:13

Merci

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site